Blog

DIY : pourquoi les Français adhèrent à cette tendance ?

Une étude de l’Observatoire Société et Consommation révèle que 85 % des Français sont fans du « do it yourself », le « fait maison». Cette étude fait ressortir également le fait que la moitié des Français désirent consommer différemment, c’est-à-dire de manière responsable et c’est pourquoi le faire soi-même prend ici tout son sens.

Etre acteur de son environnement

Dans notre société où tous les produits nous parviennent totalement terminés (automatisés, montés, emballés) l’engouement des Français pour le DIY traduit un fort désir de se réapproprier les objets, de comprendre leur montage, leur fonctionnement et la manière de les transformer ou d’en réaliser de nouveaux.
Le DIY nous convie à être les acteurs de notre environnement immédiat et à ne plus le subir passivement. Il nous reconnecte avec la satisfaction personnelle de créer dans une société où le consumérisme ne nous suffit plus et où le marketing met à mal les outils du savoir. De plus, le DIY est une pratique conviviale qui consiste à créer ensemble, à mettre en commun des connaissances alors que la consommation nous confine dans une pratique individualiste.

Goût de l’apprentissage

Le DIY concerne de nombreux domaines : bricolage, jardinage, scrapbooking, cuisine, couture, beauté, bijoux, photographie…
Il faut savoir que le bricolage constitue le loisir le plus pratiqué par les Français. C’est une pratique conviviale puisqu’elle implique un partage des connaissances car elle s’apprend difficilement seul dans son coin. C’est justement ce partage de connaissances, ce besoin d’autrui pour progresser et pour apprendre qui est une des clés de son succès. Ce qui explique l’essor des vidéos amateurs sur internet et des sites de partage de ces pratiques.
Découvrir un nouveau domaine et parvenir à faire une création, simple au départ, puis plus élaborée par la suite, est une grande source de satisfaction personnelle. Le champ d’action du DIY est vaste : il peut aller de la réalisation d’une robe à celle de sa propre crème de soin, en passant par l’élaboration de cartes de vœux personnelles ou par la culture de ses légumes.

Bénéfices du DIY

Les bénéfices que les Français retirent du DIY sont multiples.
Ils sont 44 % à déclarer se sentir mieux dans leur peau.
Ils perdent, à 29 %, la notion du temps et se déconnectent donc de leurs soucis.
Les personnes qui pratiquent le DIY sont absorbées par les tâches qui en découlent à 29 %.
Ils en retirent le sentiment d’être pleinement eux-mêmes à 17 %.
Néanmoins, le manque de temps constitue un obstacle pour 66 % des Français et 23 % d’entre eux sont freinés par le coût de ces activités.
Tout le monde ne peut pas, certes, prétendre à être designer, mais réaliser un objet simple et utile procure une grande joie à son créateur.

Espérons que ce mouvement bien amorcé ne sera pas éphémère afin de redonner, de façon pérenne, un sens à notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *